Trois couteaux à vendre

1 contribution / 0 nouveau(x)
Alexandre Trofimov
Trois couteaux à vendre
Version imprimableVersion imprimable

Au cas où quelqu'un lit encore le forum SGTT...

Pour faire un peu de place dans mes affaires, et pour avoir un peu de pognon pour la suite de mes aventures, je fais une petite vente de matos, que voici:

Trois lames à vendre: toutes différentes, mais toutes excellentes. Les couteaux sont 100% neufs, jamais utilisés, aiguisage d'usine.

Nota Bene: Le Soldatenmesser 08 partout sur les photos sert à donner une idée de dimensions, et n'est pas à vendre.

Nota Bene #2: Les prix ne sont pas négociables.

A commencer par mon coup de cœur personnel --

1. Enzo Trapper fait par Brisa en Finalnde



Un peu la version moderne de Puukko faite par des amateurs et des connaisseurs au coeur du pays des Puukkos; la géométrie et les dimensions idéales pour un couteau universel.





Poignées en mikarta tissu vert, lame de 95 mm en acier N690Co. Le N690 est grosso-modo l'équivalent européen du VG10, avec un peu plus de solidité et une tenue de tranchant un poil meilleure. Le traitement thermique de Brisa est excellent (en règle générale, ils sont pour moi un peu une référence dans le domaine; leur D2 coutelier, par exemple, est sans pareils), ça rends dans les 59-60 HRC, reste facile à aiguiser rasoir (rien qu'à voir l'aiguisage d'usine -- une leçon pour Spyderco), et tient un tranchant de tonnerre de Dieu.





Notez la géométrie scandinave, qui garde une épaisseur de lame très convaincante jusque au bout. Sept siècles de design industriel aboutissent à une lame qui est juste indestructible.

Pourquoi je le vends? Heuu... je l'ai acheté récemment par pure avarice, parce que j'adore ce genre de couteaux, et j'en ai déjà un gros paquet. Comme je disais, c'est à mes yeux la géométrie et la taille idéales pour un couteau universel -- si il n'y a qu'un, c'est ça! Voici la photo de famille avec papa Ahti Puukko, le frère D2, et un cousin suédois (qui ne sont pas à vendre, c'est juste une illustration); ce sont sûrement les trois lames que j'utilise le plus (restent en dehors de la photo les deux pliables -- un Birk 75 en D2, et un Borka 90 en N690, mais ça mérite une autre magnifique chanson).



Le Trapper en N690 combine les qualités pratiques de l'Ahti avec le vrai inox du Falk, un couteau presque parfait, mais -- ayant les "trois mousquetaires" déjà bien aguerris -- je n'ai juste pas le cœur de prendre un couteau neuf quand j'ai besoin de tailler un piquet ou de forcer le couvercle d'une boite.

Bref, Brisa Enzo Trapper scandi N690 est splendide, sûrement un des meilleurs dans le genre, zéro risque de déception, mais dans le genre je suis allègrement servi -- pourquoi garder inutilement pour soi ce qui peu faire le bonheur d'un autre.



Lien du fabricant

Prix: 120 CHF ou 100 EUR

2. Spyderco Military



Dois-je en dire plus?

Acier S30V, lame à traitement noir anti-reflets, liner-lock, construction ultra-fiable et ultra-facile à nettoyer, une légende moderne.

Je ne vais pas rajouter à tous les dithyrambes que Internet contient déjà au sujet du Spyderco Mili. En effet, la prise en main est [pour un couteau pliable] excellente, et la géométrie de la lame est faite pour trancher. Vous n'aller pas hacher le bois ou sortir des clous avec, vous n'allez pas casser des os d'un sanglier ou forcer en place un joint de charpente; cette lame n'est pas faite pour ça, mais elle excelle dans la tâche première d'un couteau -- c'est une méchante machine à couper.









Pourquoi je le vends? Je l'ai acheté parce que c'est un lame incontournable, et... tout compte fait, ce n'est pas mon truc. Les gabarits me semblent un peu forts pour un EDC, pour une tâche dédiée je préfère un fixe, et j'ai une fâcheuse habitude de maltraiter mes couteaux [avec chaque nouvelle lame cassée ou édentée, je jure de ne plus le faire, et je récidive à tous les coups]. Entendons nous, c'est une lame bien robuste, à ergonomie parfaitement réfléchie, et un tas de gens très bien ne jurent que par le Mili -- dans le genre il est parfait... mais ce n'est pas mon genre (dans les grands pliants, mon genre c'est plutôt des Lion Steel, ou, si on reste dans les Spyderco, l'excellent Manix 2 XL).

Bref, entre l'Endura, le Caly et les Enzo, un Spyderco Mili n'a pas ça place. Autant que ça fasse le bonheur d'un autre (par exemple, en qualité d'un excellent EDC pour quelqu'un qui n'a pas les contraintes d'un costard-cravate).



Lien du fabricant

Prix: 180 CHF ou 150 EUR

3. Fällkniven A1



Certainement un des meilleurs couteaux "outdoors" non-custom qui existent. La lame "signature" de l'excellente marque suédoise.

Acier laminé inox, VG10 à 59 HRC au tranchant. 6 mm d'épaisseur au dos = indestructible. Contrairement à l'immense (l'écrasante!) majorité des couteaux dans le même genre glockoïdo-kabaroïde, le A1 prends un tranchant terrifiant, le garde, et coupe de tonnerre de Dieu.

Un instrument d'une beauté et d'une efficacité redoutables.









C'est l'hybride d'un tank et d'un rasoir, mes amis -- il faut le voir pour le croire.

Pourquoi je le vends? J'ai un tendre amour pour les couteaux Fällkniven; le F1 et le S1 ne sont que du bonheur, mais je n'ai juste pas l'utilité pour un instrument des gabarits d'un A1 (et j'ai surtout besoin de pognon pour autre chose).



Lien du fabricant

Prix: 220 CHF ou 180 EUR

***

Dispo pour toute question supplémentaire.